Toutes nos robes , jupons et autres frou frou sont réalisés par
les petites  mains  de  l’association , d’après  des  modèles ou
patrons d’époque .

En 1900, la mode féminine se permet toutes les frivolités .Les
vêtements sont colorés, ornés de dentelles, rubans et atours
multiples. Le chapeau se doit d’être imposant , extraordinaire !

Mao, notre modiste improvisée, transforme le plus banal des
bibis en œuvre d’art  ! Orné de fleurs, de plumes, de rubans, il
est le complément indispensable à notre toilette.
Les gants, l’ombrelle et l’éventail sont aussi  les accessoires de
mode  essentiels  à toute femme élégante de la belle époque !

Par comparaison , la mode masculine est très sobre :
le costumes 3 pièces en général de couleur
sombre est de rigueur. Comme tous les bourgeois
de l’époque , nos figurants portent la redingote
ou la queue de pie , se  coiffent  d’un chapeau
melon ou  d’un haut de forme ou , avec la tenue
d’été , d’un canotier.
La lavallière, les gants blancs, la canne à pommeau
et la montre à gousset  complètent leur panoplie.er votre propre texte et me modifier. C'est facile.